Radiation in Japan: No Money to Evacuate Fukushima Children, Says DPJ Politician
http://ex-skf.blogspot.com/2011/12/radiation-in-japan-no-money-to-evacuate.html

Radiation au Japon: pas d'argent pour évacuer les enfants de Fukushima, dit un politicien du Parti Démocrate du Japon

Entendu sur Twitter. Alors s'il vous plaît prenez les comme des blagues. J'espère que ce sont des blagues, mais je n'ai pas de raison de l'espérer.

De quelqu'un qui affirme l'avoir entendu en direct dans l'émission de radio du 29 décembre au Japon:

Katsuya Okada est intervenu dans une émission de radio en direct. Un auditeur lui a demandé: «Pourquoi n'évacuez-vous pas les enfants de Fukushima?" Okada a répondu: «Parce que ça coûte de l'argent ...» Je l'ai entendu dans les rumeurs mais je ne l'ai jamais attendu moi-même.

Okada est un fonctionnaire de haut rang au sein du Parti Démocrate du Japon. Le programme de radio dans lequel Okada était censé prononcer ces mots est ici.

Pas d'argent pour évacuer les enfants, mais beaucoup d'argent (2 milliards de yens) pour TEPCO. Eh bien au moins Okada était, s'il a dit cela, honnête à ce sujet. Pas d'argent. Le gouvernement japonais n'a pas d'argent (dette publique au ratio avec le PIB de plus de 200%), que les gens en dehors du Japon connaissent peut-être mais pas les japonais de l'intérieur.

Un autre "entendu sur Twitter", le mot allégué au maire de Tomakomai ville d'Hokkaido, qui est extrêmement désireux d'accepter de brûler dans sa ville les débris de la catastrophe de Miyagi et Iwate gagne le pompon pour l'impolitesse pure et le mauvais goût:

De quelqu'un qui évacué de Sendai, Miyagi à Tomakomai Ville:

Le maire de la ville de Tomakomai est vraiment ignorant et grossier. Lorsque les mères qui ont évacué (de zones sinistrées à Tomakomai) lui ont donné une pétition pour qu'il ne brûle pas les débris de la catastrophe, pour le bien de la santé des enfants à l'avenir, il a eu le culot de dire «J'ai entendu dire que les excréments des évacués irradiés comme vous contaminent encore plus l'environnement avec le rayonnement ". Et il est le maire.

Eh bien, la vie est bon marché, en particulier celle des enfants au Japon. Le pays est fini en tant que nation.